Traitement du papillome

Papillomes dans le cuir chevelu

Ces excroissances apparaissent sur les bras, les jambes et les organes génitaux.

C'est ainsi que le papillomavirus humain, ou HPV, se manifeste. La maladie est très répandue, les médecins diagnostiquant chaque année des millions de nouveaux cas d'infections virales dans le monde.

Cependant, il est rarement dangereux.

De nombreuses personnes atteintes du virus du papillome humain ne développent pas de symptômes, puis le corps surmonte lui-même la maladie.

Cependant, tous les types de VPH ne sont pas inoffensifs.

La maladie du col de l'utérus provoque le cancer du col de l'utérus et des organes génitaux. Ainsi, pour certaines personnes, le traitement du papillome est une question de choix, tandis que pour d'autres, il s'agit d'une nécessité vitale.

La famille des papillomavirus humains comprend plus de 100 types. Beaucoup sont inoffensifs. D'autres sont fatales.

Les virus sont classés par numéro, les types 16 et 18 étant les plus dangereux, responsables de plus de la moitié de tous les cancers de l'utérus. Les autres virus à haut risque sont 31, 33, 45, 52 et 58.

Le VPH à faible risque provoque rarement la croissance de cellules cancéreuses, mais à cause d'eux, de nombreuses excroissances se développent sur les organes génitaux. Les virus du papillome humain de type 6 et 11 sont particulièrement désagréables, ils causent jusqu'à 90 % des néoplasmes sur les organes génitaux.

Les virus vivent dans les cellules épithéliales de la peau, mais leur localisation dans le corps peut varier.

Les principaux lieux d'apparition des papillomes:

  • cou
  • Aisselles
  • vagin
  • anus
  • Tête de pénis
  • bouche
  • Paupières

Géographie très étendue. Par conséquent, des surprises désagréables sous forme de croissances peuvent apparaître à divers endroits.

Les excroissances cutanées ne sont pas le seul symptôme de la maladie. Le VPH se manifeste également par l'inconfort et la douleur lors des rapports sexuels ainsi que par des rougeurs et des démangeaisons de la peau. Cependant, ces symptômes n'aident pas beaucoup à diagnostiquer la maladie, car ils ressemblent à des signes d'affections cutanées et le médecin devra effectuer des tests supplémentaires.

Il est important de souligner que le VPH est plus dangereux pour les femmes que pour les hommes. En raison du risque élevé de cancer. Les excroissances chez les hommes ne dégénèrent presque jamais en tumeurs malignes, mais les manifestations des virus à haut risque chez les femmes provoquent souvent le cancer du col de l'utérus. Par conséquent, le traitement du virus du papillome humain est extrêmement important pour eux.

Il est conseillé de consulter un médecin immédiatement après l'apparition de néoplasmes - vous éviterez ainsi leur dégénérescence.

Nous vous recommandons également de vous familiariser avec les causes des excroissances.

Pourquoi les papillomes apparaissent-ils?

En raison du virus du papillome humain, des néoplasmes de différentes tailles et formes se développent sur la peau. Les excroissances peuvent être pendantes, petites ou grandes, roses, brunes ou de couleur chair. Certains ressemblent au chou-fleur.

Le nombre de papillomes varie également.

Parfois, un néoplasme apparaît, dans d'autres cas - un groupe entier.

Les symptômes n'apparaissent pas immédiatement après l'infection. Cela peut prendre des années pour que la maladie se manifeste et recouvre la peau d'une dispersion d'excroissances disgracieuses. Il n'est pas toujours prudent d'attendre ce moment.

Le traitement du papillome chez la femme doit être commencé le plus tôt possible, car il existe un risque élevé de développer des tumeurs cancéreuses. Les hommes n'ont pas à se presser. Bien que beaucoup essaient de se débarrasser rapidement des papillomes qui causent de l'inconfort.

Les néoplasmes se développent à cause du papillomavirus humain qui pénètre dans la peau par contact direct. Plus fréquent pendant les rapports sexuels. Tout type de rapport sexuel est dangereux.

Même un préservatif ne garantit pas la sécurité contre le VPH, car la peau qui n'est pas recouverte est exposée aux virus sans protection. Dans de rares cas, les personnes sont infectées par contact avec des agents ménagers - serviettes partagées et autres articles d'hygiène.

Mais le sang des patients HPV est sûr. Et avec ces personnes, vous pouvez nager en toute sécurité dans la même piscine.

Facteurs de risque de maladie :

  • Un grand nombre de partenaires sexuels
  • Sexe avec un homme qui a de nombreux partenaires sexuels
  • Immunité affaiblie
  • Peau abîmée

La pénétration des virus dans la peau n'est pas le problème le plus grave, car notre corps n'est en aucun cas sans défense. Il combat activement le VPH et, par conséquent, les excroissances sont rares. Les gens ne pensent généralement pas à traiter le papillome chez les femmes et les hommes jusqu'à ce que la maladie s'aggrave. Quand les néoplasmes se développent. Ou démangeaisons de la peau.

Les médecins ne testent pas régulièrement le virus du papillome humain. Chez les femmes, l'utérus est simplement vérifié. Si une dégénérescence cellulaire est détectée, un test HPV est également prescrit. Les médecins traitent généralement les hommes après l'apparition des néoplasmes.

Attaque combinée contre le VPH. Élimination des papillomes et traitement du virus

Chez certaines personnes, la maladie disparaît d'elle-même et le corps combat les virus. Malheureusement, tout le monde n'a pas cette chance et de nombreuses personnes ont encore besoin de consulter un médecin.

Et s'il n'y a pas de symptômes du VPH?

Dans une telle situation, un traitement urgent du papillome sur le corps n'est pas nécessaire. Bien sûr, les médecins ne vous laissent pas seul avec les virus, mais en même temps, ils donnent au corps la capacité de faire face à la maladie par lui-même.

Chez les femmes, les médecins vérifient les cellules de la peau dans l'utérus. C'est ainsi qu'ils déterminent le type de VPH et la gravité de la maladie. Si les virus appartiennent à un groupe à haut risque de maladie oncogène, le patient doit être évalué régulièrement. Parfois même les cellules altérées qui font le cancer se régénèrent d'elles-mêmes. Sinon, l'opération est effectuée.

Les néoplasmes génitaux n'ont pas non plus besoin d'être retirés immédiatement. Ils poussent généralement pendant environ six mois, et les enlever peut provoquer la croissance de nouvelles pousses. Ils doivent attendre. Cependant, lorsque les papillomes cessent de croître, ils peuvent être éliminés.

Lors de l'élimination des excroissances, il est important de renforcer le système immunitaire - c'est ainsi que vous empêchez l'apparition de nouveaux papillomes.

Méthodes de traitement du papillome

Diverses méthodes sont utilisées pour lutter contre les manifestations du VPH. Le plus simple et le plus efficace est la vaccination. Les médicaments modernes empêchent complètement l'infection par certains types de virus du papillome humain. Les vaccins sont principalement efficaces contre les virus à haut risque et protègent également contre les types de VPH qui provoquent des néoplasmes sur les organes génitaux.

Il existe plusieurs méthodes de traitement des papillomes disponibles pour les personnes non vaccinées :

  • Cryothérapie. . . Le médecin gèle le néoplasme avec de l'azote liquide. Le papillome meurt progressivement.
  • Thérapie chimique. . . Les médecins traitent les papillomes avec des produits chimiques spéciaux qui tuent le tissu de croissance.
  • chirurgie. . . Le chirurgien coupe le papillome avec un scalpel.
  • Destruction au laser. . . Les néoplasmes sont brûlés avec un laser.

Il est important de se rappeler que le traitement d'élimination du papillome ne fonctionnera pas sans le soutien du système immunitaire. Cependant, dans un corps sain, les néoplasmes n'apparaissent pas après l'opération.

Traitement du papillome - Résultats

Certaines personnes considèrent que l'élimination du papillome est une procédure facile. Et c'est comme ça.

Mais le traitement des néoplasmes dans les salons de beauté douteux est également mauvais. Pour se débarrasser des papillomes avec HPV, il est important de se tourner vers un centre médical fiable, des dermatologues expérimentés.

Nous vous recommandons donc de visiter une clinique spécialisée dans le traitement des papillomes et autres néoplasmes. Dans ces cliniques, des médecins de la catégorie la plus élevée travaillent et traitent diverses maladies de la peau. Cela dit, les dermatologues ont une vaste expérience dans l'identification des néoplasmes cutanés dangereux et leur élimination en temps opportun.

Un dermatoscope spécial est utilisé pour le diagnostic - un appareil qui agrandit l'image des papillomes, des taches de naissance et d'autres néoplasmes 16 fois. Avec son aide, des spécialistes expérimentés reconnaissent les signes de renaissance à un stade précoce.

Élimination des papillomes sans douleur ni cicatrice

Les méthodes d'élimination des nouvelles excroissances de la peau sont constamment améliorées. L'utilisation d'un laser est l'un des traitements les plus efficaces pour les papillomes. Elle est activement pratiquée par de nombreux médecins, et les patients choisissent souvent cette méthode car elle ne passe pas sous le scalpel du chirurgien.

Les principaux avantages de l'opération :

  • la vitesse. . . Les médecins enlèvent les petits papillomes en deux secondes. Ainsi, si nécessaire, vous pouvez immédiatement éliminer de nombreux néoplasmes, voire plusieurs dizaines.
  • indolore. . . Les médecins refroidissent constamment les tissus à proximité des papillomes, ce qui réduit l'inconfort. Les impulsions laser sont très courtes. Par conséquent, le patient n'a pas le temps de ressentir de la douleur. L'anesthésie locale est utilisée pour enlever les grandes lésions.
  • Guérison rapide. . . Le laser vaporise progressivement le papillome et une nouvelle peau se développe à sa place, recouverte d'une croûte protectrice. Cette protection disparaît en une semaine. La rougeur dure jusqu'à trois semaines.
  • Absence de sang. . . Le laser ne détruit pas seulement les cellules du papillome, il brûle également les vaisseaux à la surface de la peau. Cela évite les saignements.
  • Sécurité. . . Tous les microbes à la surface du néoplasme sont tués par le laser et la plaie n'est pas infectée.
  • Furtivité. . . L'épaisseur du faisceau laser est si faible qu'il ne touche pas les tissus sains autour du papillome. Seul le néoplasme est détruit. Ensuite, le processus de récupération commence et la peau de cette zone se renouvelle - elle devient plus lisse. Il ne reste aucune cicatrice post-opératoire.

Vous ne pouvez apprécier personnellement tous les avantages de la chirurgie au laser qu'une fois celle-ci réalisée. Avant l'opération, les médecins expliquent en détail le fonctionnement de la procédure et comment prendre soin de la peau après l'ablation du papillome.